Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

Aperçu général

CEMAC     Communauté économique et monétaire de l’ Centrale ()

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a été créée en mars 1994 en remplacement de l’Union économique et douanière de l’Afrique centrale.

  • Ses activités ont démarré en juin 1999 après la ratification du traité par les États.

La CEMAC regroupe six pays au cœur de l’Afrique centrale : le , la , le , le Gabon, la Guinée équatoriale et le .

Les principaux moteurs de la sont : l’énergie, les mines, l’agro-industrie, la forêt, l’élevage, la pêche et la métallurgie.

La CEMAC a pour missions principales :

  • L’établissement d’une union de plus en plus étroite entre les peuples des États membres pour raffermir leurs solidarités géographique et humaine ;
  •  La promotion des marchés nationaux par l’élimination des entraves au commerce intercommunautaire, la coordination des programmes de développement, l’harmonisation des projets industriels ;
  • Le développement de la solidarité des pays membres au profit des pays et régions défavorisés ;
  • La création d’un véritable marché commun africain.

Le siège de la CEMAC se trouve à Bangui et ses principales institutions sont :

  • L’Union économique de l’Afrique Centrale (UEAC) ;
  •  L’Union monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC) ;
  • Le Parlement composé de 30 membres soit 5 par pays ;
  • La Cour de Justice et les Cours des Comptes.

Les principaux organes de la CEMAC sont :

  • La Conférence des Chefs d’État ;
  • Le Conseil des Ministres de l’UEAC ;
  • Le Comité Ministériel de l’UMAC ;
  • La Commission de la CEMAC ;
  • la BEAC, la BDEAC et la COBAC.

Laisser un commentaire