Aperçu général

CEMAC     Communauté économique et monétaire de l’ Centrale ()

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a été créée en mars 1994 en remplacement de l’Union économique et douanière de l’Afrique centrale.

  • Ses activités ont démarré en juin 1999 après la ratification du traité par les États.

La CEMAC regroupe six pays au cœur de l’Afrique centrale : le , la , le , le Gabon, la Guinée équatoriale et le .

Les principaux moteurs de la sont : l’énergie, les mines, l’agro-industrie, la forêt, l’élevage, la pêche et la métallurgie.

La CEMAC a pour missions principales :

  • L’établissement d’une union de plus en plus étroite entre les peuples des États membres pour raffermir leurs solidarités géographique et humaine ;
  •  La promotion des marchés nationaux par l’élimination des entraves au commerce intercommunautaire, la coordination des programmes de développement, l’harmonisation des projets industriels ;
  • Le développement de la solidarité des pays membres au profit des pays et régions défavorisés ;
  • La création d’un véritable marché commun africain.

Le siège de la CEMAC se trouve à Bangui et ses principales institutions sont :

  • L’Union économique de l’Afrique Centrale (UEAC) ;
  •  L’Union monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC) ;
  • Le Parlement composé de 30 membres soit 5 par pays ;
  • La Cour de Justice et les Cours des Comptes.

Les principaux organes de la CEMAC sont :

  • La Conférence des Chefs d’État ;
  • Le Conseil des Ministres de l’UEAC ;
  • Le Comité Ministériel de l’UMAC ;
  • La Commission de la CEMAC ;
  • la BEAC, la BDEAC et la COBAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *