Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

Tag Archives: Congo

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO : DÉFI POUR LE NOUVEAU POUVOIR

Le 20 janvier 2019, la cour constitutionnelle de la démocratique du (RDC) a confirmé la victoire de Félix Tshisekedi comme nouveau président de la RDC. Il est le leader de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti politique fondé par son père Étienne Tshisekedi, figure emblématique de l’opposition congolaise pendant plusieurs décennies.

La Cour confirmait ainsi les résultats des élections du 30 décembre2018, annoncés par la commission électorale nationale indépendante le 10 janvier 2019. La Commission a annoncé également que la coalition favorable au président sortant, Joseph Kabila avait remporté une majorité de sièges lors des élections législatives.

Malgré toute une controverse qui entoure ces élections, les congolais, un peuple pacifique, ont choisi de donner la chance au leader de l’UDPS et permettre ainsi un premier transfert pacifique de pouvoir après 59 années d’indépendance de ce pays.

Quant à la communauté internationale, elle s’est rangée derrière le nouveau pouvoir sans doute pour des intérêts divers, après avoir contesté timidement les résultats.

Défis importants de et de développement humain

Les nouvelles autorités congolaises héritent d’un pays caractérisé par un niveau élevé de corruption et un faible niveau de vie de la population malgré la richesse en ressources naturelles.

La RDC présente un retard important de développement humain. Selon l’indice du développement (IDH) calculé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la RDC est classée parmi les pays qui occupent le bas du tableau en matière de santé, d’éducation et de revenu. Elle  arrive au 176e rang sur 189 pays dans le monde, avec un indice de 0,457 en 2018 et un PIB par habitant de 816 dollars en parité de pouvoir d’achat.

La RDC présente également un faible niveau de gouvernance. Le rapport de Transparency International de 2018 classe la RDC parmi les 10 pays les plus corrompus en . Avec un indice de corruption IPC de 20/100, la RDC se classe au 161e rang sur 180 pays dans le monde.

Quant à l’indice Mo Ibrahim sur la gouvernance en Afrique, il classe la RDC au 47e rang des 54 pays, avec un indice global de gouvernance de 32,1/100. Le pays figure parmi ceux ayant  connu une détérioration accélérée de la gouvernance depuis 2008.

Évolution économique récente

La économique en RDC a ralenti fortement au cours de la période 2014-16, en raison de la baisse des cours mondiaux des minerais passant de 9,5 % à 2,4 %.

Depuis 2016, l’expansion de l’économie congolaise s’est accélérée progressivement et s’est établie à 3,8 % en 2018, sous l’effet de la hausse des cours du cuivre et du cobalt.

Toutefois, le niveau de vie en RDC demeure faible compte tenu des immenses ressources de ce pays. Le PIB par habitant  en 2018 s’est établi à  816 dollars (en parité de pouvoir d’achat) et à 478,3 dollars (taux de change). Après une contraction  de 0,6 % en 2016, le PIB par habitant continue d’enregistrer une croissance insuffisante de 0,4 % en 2017 et de 0,8 % en 2018.

L’inflation est demeurée élevée surtout en 2017, année où elle s’est établie à plus de     40 % à la suite du renchérissement  de l’approvisionnement alimentaire et énergétique et d’une forte dépréciation de la monnaie congolaise. En 2018, l’inflation a ralenti et s’est établie  autour de 20 %.

Le solde commercial a progressé avec la hausse des cours  du cuivre et du cobalt pour atteindre 5,1 % du PIB en 2018 contre une baisse  de 0,5 % en 2016. Le solde  budgétaire s’est amélioré progressivement avec la modération des dépenses et l’amélioration des recettes, passant de -3,5 % du PIB en 2016 à -2,5 %  en 2018.

Perspectives favorables pour 2019

Les perspectives économiques pour 2019 sont plutôt favorables avec l’arrivée d’une nouvelle équipe à la tête du pays.  La croissance économique devrait s’établir autour de 4 %, tandis que les tensions inflationnistes devraient baisser  et atteindre 15 %.

Le solde extérieur devrait demeurer en territoire positif mais le déficit budgétaire devrait se creuser et la dette publique s’alourdir davantage.

Risques importants

L’économie de la RDC est très dépendante des exportations très concentrées de minerais, ce qui la rend vulnérable aux chocs extérieurs.

Une détérioration de la conjoncture économique mondiale ou une chute de cours mondiaux  en raison de la modération de la croissance de l’économie chinoise auraient pour effet de réduire fortement les recettes et la croissance économique.

D’autres risques internes sont liés aux tensions politiques liées aux résultats des élections ainsi que les problèmes sécuritaires persistantes dans l’est du pays.

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO : « JE VIENS D’UN PAYS LE PLUS RICHE DE LA PLANÈTE. POURTANT, LE PEUPLE DE MON PAYS EST PARMI LES PLUS PAUVRES DU MONDE »

Lors de la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix 2018 à Oslo en Norvège, le récipiendaire du prix, le docteur Denis Mukwege a dénoncé la réalité troublante de son pays, la démocratique du (RDC) où l’abondance des ressources naturelles alimente « une guerre, source de violence extrême et de pauvreté abjecte ».

Le lauréat du prix Nobel de la paix a mentionné dans son discours, le rapport du Projet Mapping produit  par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme concernant les violations les plus graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises entre mars 1993 et juin 2003 sur le territoire de la RDC. Selon ce rapport  dont il réclame la publication et la prise en compte, les conflits en RDC ont provoqué « 617 crimes de guerres et crimes contre l’Humanité et peut-être même des crimes de génocide ».

 Un faible niveau de vie pour un pays riche en matières premières

Le PIB par habitant de la RDC de 773 dollars en 2016 est le deuxième plus faible parmi les pays africains francophones. Il devance seulement la République , un pays voisin ravagé par des conflits internes.

Trois décennies perdues principalement en raison des conflits

Le PIB par habitant en RDC en 2017 s’est établi à 785 dollars, en baisse de 8 % par rapport au niveau de 1988 de 854 dollars. Le niveau de vie a commencé à baisser en 1989 pour atteindre le creux de 377 dollars en 2001, en baisse de plus de 55 %.

Une économique qui n’a pas bénéficié à tout le monde

L’économie de la République démocratique du Congo a bénéficié du super-cycle des matières premières à partir des années 2000 avec un taux de croissance moyen de
5,8 % sur la période de 16 ans. Ce taux est proche d’un taux de 7 % estimé nécessaire pour une amélioration durable du niveau de vie de la population.

Un prix Nobel de la paix qui dénonce la mauvaise dans son pays

« Cela fait vingt ans qu’à l’hôpital de Panzi, je vois les conséquences de la mauvaise gouvernance de mon pays ».

Au péril de sa vie, le docteur Denis Mukwege récipiendaire du prix Nobel de la paix a pris parti pour les plus vulnérables. Il a fait preuve de leadership et d’humanité dans un contexte de défaillance de la gouvernance dans son pays. Son cri du cœur et son appel au secours de son peuple ne devrait plus être ignoré.