Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

Perspectives économiques

 Swaziland      subsaharienne

Faits marquants

•         Depuis plus d’une décennie, l’économie de l’Afrique subsaharienne affiche une progression soutenue.

—    Cette performance remarquable s’explique par une combinaison de plusieurs facteurs notamment les fruits des réformes économiques engagées dans les années 1980 et 1990, la demande des économies émergentes et une véritable dynamique interne à l’Afrique, basée notamment sur la démographie, une meilleure organisation et l’essor des technologies de l’information et de la communication.

L’Afrique subsaharienne a bénéficié de la vigueur des économies émergentes

•         Les progrès de l’Afrique subsaharienne sont survenus dans le cadre du commerce, de l’investissement et de la coopération avec les économies émergentes.

—    Le volume du commerce entre la Chine et l’Afrique subsaharienne est passé de 10 milliards de dollars en 1992 à 200 milliards en 2013;

—    Le commerce avec l’Inde est passé de 4 milliards  en 2000 à 58 milliards en 2012.

•         La résilience des économies de la région conjuguée à la recherche des rendements dans le contexte de faibles taux d’intérêt mondiaux est à l’origine de l’afflux des investissements.

—    Les investissements étrangers sont passés de 6 milliards de dollars en 2000 à 41 milliards de dollars en 2013.

•         Toutefois, la récente baisse des cours du pétrole et d’autres matières premières  ainsi que l’épidémie d’Ébola ont freiné la africaine

—    Le PIB a progressé de 5,0 % en 2014 contre 5,2 % en 2013 et le ralentissement devrait se poursuivre en 2015 avec une croissance de 4,5 %.

—    Les investissements dans les infrastructures et la consommation d’une classe moyenne  de plus en plus importante  sont les principaux moteurs.

•         L’inflation s’est stabilisée en 2014 à 6,1 % en 2014 et 2013 contre 8,2 % en 2012 à la suite des politiques monétaires restrictives et de la baisse des prix alimentaires et pétroliers.

—    L’inflation devrait accélérer en 2015 à 7,4 %

•         Les déficits extérieures se sont creusés à cause d la faiblesse des exportations, passant de      2,5 % du PIB en 2013 à 3,3 % en 2014.

 

Risques toujours présents

•         Une détérioration de la conjoncture ##économique mondiale pourrait rapidement provoquer un repli de la croissance en Afrique subsaharienne.

—    Un ralentissement de la croissance en Europe et en Chine, principaux partenaires de l’Afrique subsaharienne pourrait freiner le commerce et les investissements.

•         Sur le plan intérieur, les conflits armés demeurent la principale source de déstabilisation économique dans un contexte volatile où certains dirigeants veuillent changer les constitutions pour se maintenir au pouvoir.

 

AfriqueSubSahariennePerspEcono2015

Indicateurs économiques – Afrique subsaharienne

(PIB réel, variation en pourcentage)

Unités 2012 2013 2014 2015P
PIB nominal Mds USD 1 526,4 1 607,5 1669,8 1723,2
PIB réel Variation % 4,2 5,2 5,0 4,5
Investissement % du PIB 21,1 20,7 20,6 20,9
Épargne  % du PIB 18,7 17,6 16,9 16,4
Exportations (B+S) % du PIB 31,1 29,6 27,6 25,0
Importations (B+S) % du PIB 32,0 30,9 30,1 29,9
Solde courante % du PIB -1,9 -2,5 -3,3 -4,6
Recettes publiques % du PIB 22,0 20,2 19,1 18,0
Dépenses % du PIB 24,6 23,9 23,1 22,4
Solde (aide exclue) % du PIB -2,5 -3,7 -4,0 -4,4
Dette publique % du PIB 27,4 28,5 29,6 32,0
IPC (fin de période) Variation % 8,2 6,1 6,1 7,4
Population M habitants 851,5 874,3 897,6 921,2
PIB par habitant Variation % 1,7 2,7 2,5 2,0
PIB par habitant $US PPA 3455,1 3580,2 3720,4 3819,2

Sources :           Fonds monétaire international.

 

 

Laisser un commentaire