Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

Perspectives économiques

Namibie     Namibie

  • La est une économie très ouverte avec une très bonne réputation en matière de .
  • La économique a ralenti à 5,0 % en 2012 après une progression de 5,7 % en 2011 mais reste dynamique grâce à la production minière.
  • L’inflation a ralenti en 2012 à 6,5 % contre 7,4 % en 2011, toutefois, elle reste soutenue à cause des prix élevés des aliments importés d’ du Sud et ceux de l’énergie.
  • Le solde extérieur s’est creusé en 2012 pour atteindre -4,9 % du PIB contre -0,2 % en 2011 en raison principalement de la forte augmentation des importations en rapport avec le niveau d’investissement élevé de l’ordre de 39 % du PIB.
  • Le solde budgétaire s’est amélioré en 2012 à -3,1 % du PIB contre -6,7 % en 2011 grâce aux recettes douanières importantes de la (plus haut historique) et certaines réductions dans les dépenses malgré la poursuite de la politique de relance économique.
  • La dette publique s’est alourdie en 2012 à 26,9 % du PIB contre 22,9 % en 2011 mais reste inférieure à l’objectif de 35 % que s’est fixé le gouvernement.
  • Les perspectives économiques pour 2013 sont moins favorables, la modération de la croissance économique devrait se poursuivre à 4,4 % en raison de l’atonie de la demande de l’Afrique du Sud, son premier partenaire commercial.
    • L’inflation devrait se stabiliser avec le recul des prix alimentaires mais la dépréciation du Dollar namibien pourrit alimenter les pressions inflationnistes.
    • Le déficit courant devrait se creuser à nouveau à -3,4 % du PIB en raison de l’augmentation des importations des biens d’équipement pour les infrastructures des mines et du secteur manufacturier et de la baisse des transferts douaniers de la SACU.
    • Le déficit budgétaire devrait se creuser en 2013 à -4,2 % du PIB en raison de la politique budgétaire expansionniste en faveur de la croissance et de l’emploi.

Risques

  • L’économie du reste tributaire de l’extraction et de l’exploitation des ressources naturelles.
    • La baisse des cours, le ralentissement de l’économie de l’Afrique du Sud et les aléas climatiques constituent le principal risque de la croissance en Namibie.

namibie

Indicateurs économiques (niveau, variation et en pourcentage du PIB)
namibie_tab

Laisser un commentaire