Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

Perspectives économiques

AfriqueDuSud     Afrique-du-Sud

    • Seconde puissance du africain avec un PIB de 350$ milliards de dollars derrière le Nigéria, 573,6 milliards.
    • L’économie sud-africaine est étroitement dépendante des exportations des matières premières qui représentent 60 % de ses exportations.
    • La #économique de l’ du Sud a poursuivi son ralentissement en 2014 à la suite des facteurs internes notamment le ralentissement de l’investissement privé engendré par les conflits de travail dans les mines et la baisse de la consommation découlant de la faiblesse du revenu disponible.
      • Par ailleurs, les facteurs externes liés à la faible reprise de l’économie mondiale et à la chute des cours des matières premières expliquent également la faiblesse de la croissance.
      • La croissance en 2014 s’est élevée à 1,5 % contre 2,2 % en 2013 et 2012.
    • Pour 2015, une croissance de 2 % est attendue, un rebond qui s’explique par la reprise de l’économie mondiale, particulièrement en Europe et aux États-Unis, et l’accélération des investissements en infrastructures énergétiques et de transport.
    • Le taux d’inflation en fin de période, en Afrique du Sud, a été de 5,3 % en 2014 après 5,4 % en 2013.
      • L’inflation devrait rester dans la fourchette de 3 à 6 % que s’est fixée la Banque centrale d’Afrique du Sud, atteignant 5,0 % en 2015.
    • Le solde extérieur courant est déficitaire à la suite principalement de la baisse des cours des matières premières alimentée par la faiblesse de la demande extérieure.
      • La dégradation du solde extérieur courant va se poursuivre en 2015 et 2016, le ralentissement de la demande interne limitant la hausse des importations alors que les exportations continueront de souffrir de la faiblesse de la demande extérieure malgré la forte baisse de la monnaie.
      • La dette publique reste soutenable mais elle s’est dégradée au cours des dernières années passant de 40,5 % du PIB en 2012 à 45,9 % en 2014.

    Risques toujours présents

    • L’atonie de la croissance mondiale et la faiblesse des cours des matières premières pourraient rapidement provoquer un repli de la croissance de l’économie sud-africaine.

    L’Afrique du Sud est, selon certains analystes, l’une des sociétés les plus inégalitaires dans le monde, ce qui à long terme constitue une source de risque social.

afriquedusud

Indicateurs économiques (niveau, variation et en pourcentage du PIB)
afriquedusud_tab

Laisser un commentaire