Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

Perspectives économiques

Mali     

  • Le Mali, un pays enclavé avec une population de 16,3 millions d’habitants, possède une économie peu diversifiée vulnérable aux aléas climatiques et aux chocs externes.
    • Le Mali a connu une crise politique et sécuritaire en 2012 qui suivait une grave sécheresse en 2011.
  • L’activité économique s’est contractée en 2012 avec une économique négative de -1,2 % contre une croissance de 2,7 % en 2011 en raison des mauvaises performances des secteurs tertiaire et secondaire consécutives à la crise économique et sécuritaire.
  • L’inflation moyenne a augmenté à 5,3 % en 2012 contre 3,1 % en 2011 en raison des effets de la sécheresse de 2011.
  • Le solde extérieur s’est amélioré en 2012 à -3,4 % en 2012 contre -6,1 % en 2011 du fait de la hausse des exportations d’or et de coton.
  • Le solde budgétaire s’est amélioré en 2012 à -1,4 % du PIB contre -7,5 % en 2011 grâce à la réduction des dépenses.
    • La pression fiscale reste très faible à 17,3 % en 2012, juste au dessus de la norme minimale de 17 % fixée par l’Union économique et monétaire ouest-africaine.
  • La dette publique est élevée à près de 30 % du PIB en 2012 mais le risque souverain paraît maîtrisable.
  • Les perspectives économiques pour 2013 sont plus favorables, la croissance économique devrait se redresser à 4,8 % soutenue par une reprise dynamique des activités dans tous les secteurs de l’économie et la reprise de l’aide internationale.
    • L’inflation devrait fléchir et rester faible à la suite des bonnes récoltes et du rétablissement des circuits d’approvisionnement.
    • Le déficit courant devrait se creuser de -7,5 % du PIB en raison de la baisse des cours de l’or et de l’augmentation des importations.
    • Le déficit budgétaire devrait se creuser en 2013 à -6,0 % du PIB en raison de l’augmentation des dépenses publiques pour la reconstruction.

Risques

  • L’économie malienne est vulnérable aux chocs exogènes et aux aléas climatiques.

Le principal risque de la croissance au Mali reste l’instabilité politique, la guerre dans le nord du pays et la crise économique.

MaliPersEcono

Indicateurs économiques

(niveau , variation et en pourcentage du PIB)

Unités 2010 2011 2012 2013P
PIB nominal Mds USD 9,4 10,7 10,3 11,4
PIB réel % croissance. 5,8 2,7 -1,2 4,8
Épargne % du PIB 20,6 18,0 12,7 14,8
Investissement % du PIB 33,2 24,0 16,1 22,2
Exportations (B+S) % du PIB 26,0 26,3 30,7 25,6
Importations (B+S) % du PIB 43,0 26,2 37,7 50,4
Solde extérieur % du PIB -12,6 -6,1 -3,4 -7,5
Dette extérieure % du PIB 26,7 23,2 26,3 26,0
Recettes publiques % du PIB 17,3 17,2 17,3 18,0
Dépenses publiques % du PIB 22,8 24,7 18,7 24,1
Solde (aide exclue) % du PIB -5,5 -7,5 -1,4 -6,0
Solde (aide incluse) % du PIB -2,7 -3,7 -1,1 -2,5
Dette publique % du PIB 28,7 29,2 29,7 29,8
IPC (fin de période) % croissance 1,9 5,3 2,4 1,8
IPC (moyen annuel) % croissance 1,3 3,1 5,3 0,1
Aide extérieure % du PIB 2,1 1,6 1,1 14,5
Population M habitants 15,4 15,8 16,3 16,8
PIB par habitant $ US 614,2 672,9 631,3 674,6
PIB par habitant Croissance % 2,7 -0,4 -4,2 1,6
PIB par habitant $ US PPA 1 099,1 1 116,3 1 088,4 1 121,5

Sources :Fonds monétaire international.

Laisser un commentaire