Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

Perspectives économiques

Rwanda     Rwanda

  • La économique est restée robuste à 8,0 % en 2012 contre 8,2 % en 2011 malgré les suspensions de l’aide étrangère.
    • Les secteurs des services et de l’industrie ont été le principal moteur en 2012.
    • Le secteur agricole a enregistré une croissance modeste de 3 % au cours des neufs premiers mois de 2012 à cause des conditions météorologiques difficiles.
  • L’inflation moyenne a augmenté à 6,3 % sous l’effet du renchérissement des prix de l’alimentation et des carburants au cours du premier semestre 2012. mais l’inflation en fin de période a reculé à 3,9 % à la suite d’une politique monétaire plus restrictive.
  • Le solde extérieur s’est détérioré en 2012 affichant un déficit de 11,4 % du PIB contre un déficit de 7,2 % en 2011 à la suite de la persistance du déficit commercial et du recul des capitaux sous l’effet combiné de la suspension de l’aide et de ventes accrues de devises pour financer les importations.
  • Le solde budgétaire excluant l’aide s’est légèrement amélioré en 2012 à -12,1 % du PIB contre -13,1 % en 2011 en raison de l’augmentation des recettes.
  • La dette publique, détenue à plus de 70 % par les étrangers, a connu une légère progression en 2012 à 24,1 % du PIB contre 23,9 % en 2011 mais le risque de surendettement est considéré comme modéré par les institutions internationales.
  • Les perspectives économiques pour 2013 restent favorables, la croissance économique devrait reculer légèrement à 7,5 % sous l’effet de la poursuite de la suspension de l’aide étrangère et des politiques monétaire et budgétaire restrictives.
      • L’inflation devrait progresser à 7,5 %, les tensions inflationnistes résultant du retard des versements de l’appui budgétaire.
      • Le déficit public devrait reculer légèrement en 2013 à la suite de l’augmentation des recettes budgétaires.
      • Les déficits commerciaux persistants, qui sont liés à l’étroitesse de la base d’exportation, demeurent d’importants défis à moyen terme.

Risques

  • L’insécurité dans la région des grands lacs et une suspension durable de l’aide demeurent le principal risque à la croissance économique
  • Enfin, la baisse de la demande globale et la contraction du crédit au secteur privé se traduiraient une diminution de la consommation privée, laquelle est le principal contributeur à la croissance du PIB.

rwanda

Indicateurs économiques (niveau , variation et en pourcentage du PIB)
rwanda_tab

Laisser un commentaire