Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

Perspectives économiques

Burundi   Burundi

  • La économique au a reculé à 4 % en 2012 contre 4,2 % en 2011.
    • Ce ralentissement de l’activité économique reflète la compression des dépenses d’investissements due à la baisse des appuis budgétaires, la détérioration des termes de l’échange et une politique monétaire beaucoup plus restrictive pour endiguer l’inflation.
    • Le rebond de la récolte de café n’a pas compensé les effets de la baisse des cours internationaux.
  • L’inflation a fléchi à 11,8 % en 2012 contre 14,5 % en 2011 à la suite des politiques monétaires restrictives et de la baisse des prix alimentaires et l’appréciation de la monnaie locale.
  • Le commerce international est structurellement déficitaire d’une année à l’autre, puisque les importations sont plus élevées que les exportations, et connaissent une croissance plus prononcée.
    • Le Burundi importe plus de cinq fois plus qu’il n’exporte.
    • Le compte extérieur courant (y compris transferts) s’est creusé légèrement pour atteindre -17,5 % du PIB en 2012 sous les effets conjugués de la détérioration des termes de l’échange et de la baisse des aides budgétaires.
  • Les perspectives économiques pour 2013 sont bonnes, la croissance économique pourrait atteindre 4,5 %, soutenue par de bonnes récoltes et des grands projets d’infrastructures (Hydroélectrique et routiers) financés par l’appui du Fonds monétaire international.
    • la baisse des prix des denrées alimentaires et des produits pétroliers ainsi que l’allégement des taxes sur les produits alimentaires sont susceptibles de faire baisser l’inflation à 10 %.

Risques

  • Une détérioration de la conjoncture économique en Europe, principal partenaire du Burundi, les tensions sociopolitiques dans la région des (en RDC) et la hausse des prix des denrées alimentaires et des produits pétroliers sont autant de facteurs pouvant affecter la croissance économique, les comptes extérieurs et les finances publiques.
  • Par ailleurs la coexistence d’un déficit public et courant avec une forte dépendance à l’aide internationale font craindre un risque de surendettement

 

burundi

 

Indicateurs économiques (niveau , variation et en pourcentage du PIB)

burundi_tab

 

Laisser un commentaire