Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

Perspective économique

Republique_democratique_du_Congo    République démocratique du Congo

La économique en démocratique du en 2012 est restée soutenue à 7,2 % en 2012 contre 6,9 % en 2011, la hausse des cours mondiaux des minerais a bénéficié aux industries extractives. Par ailleurs, le faible niveau d’intégration de l’économie congolaise dans l’économie mondiale l’a protégée du ralentissement, ce qui explique en partie un tel niveau élevé de la croissance.

L’inflation a fortement reculé à 2,7 % en 2012 après avoir atteint 15,4 % en 2011 à la suite de l’amélioration de l’approvisionnement alimentaire et énergétique ainsi que des politiques monétaires restrictives.

Le déficit extérieur s’est amélioré pour atteindre -9,6 % du PIB en 2012 contre -10,9 % en 2011 mais reste structurellement déficitaire en raison du déficit continu de la balance des services et des revenus des facteurs.

Le déficit budgétaire s’est amélioré en 2012 passant de -10,2 % du PIB en 2011 à -8,3 % à la suite de la hausse des recettes liée à la production minière et à l’introduction de la TVA.

La dette publique, qui avait baissé fortement en 2011 grâce à l’allégement de la dette au titre de l’initiative PTTE, est restée stable autour de 35 % du PIB. La dette de la RDC présente un risque élevé étant donné la garantie de l’État sur les emprunts extérieurs au titre d’une opération conjointe sino-congolaise.

Les perspectives économiques pour 2013 sont moins favorables, la croissance pourrait être affectée par l’instabilité de la situation sécuritaire. Les tensions inflationnistes devraient éapparaître. Le solde extérieur devrait se détériorer à la suite de la baisse des exportations minières liée à l’intensification des conflits. Le déficit budgétaire devrait se creuser et la dette publique progresser à 38 %.

 

Risques

L’économie est très dépendante de l’aide internationale et des exportations très concentrés de minerais, ce qui la rend vulnérable aux chocs extérieurs. Une détérioration de la conjoncture économique mondiale ou une chute de cours mondiaux auraient pour effet de réduire fortement les recettes. D’autres risques internes sont liés aux tensions persistantes dans l’est du pays.

 

congordc

Indicateurs économiques (niveau , variation et en pourcentage du PIB)

congordc_tab

Laisser un commentaire