Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE LES ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE LES PAYS ONT PLUS QUE TRIPLÉ DEPUIS 1980

Selon une nouvelle étude du Fonds monétaire international (FMI)[1], les échanges commerciaux entre les pays africains ont beaucoup progressé au cours des dernières décennies. Les exportations régionales sont passées de 6 % du total des exportations en 1980 à 20 % en 2016.

L’étude explique cette forte hausse du commerce par l’embellie économique depuis le milieu des années 90, la réduction des tarifs douaniers et le renforcement des institutions.

Toutefois, les auteurs de l’étude ont constaté que la plus grande partie des échanges a lieu à l’intérieur des sous-régions  plutôt qu’entre elles.

De plus, le poids du africain dans les exportations mondiales reste modeste à 2,2 % des exportations totales et elle ne cesse de diminuer depuis 1948 (7,3 %).

Pour améliorer la productivité africaine, la économique et le niveau de vie des populations, les gouvernements africains devraient mettre en place des mesures favorables au commerce entre les sous régions africaines, principalement la réduction des tarifs douaniers, les investissements dans les infrastructures ainsi que la première transformation des produits de base.

Le défi est immense : Comment baisser les droits de douanes sans détériorer les situations budgétaires déjà fragiles dans certains pays? Comment investir dans les infrastructures sans aggraver l’endettement et sans compromettre les dépenses en éducation et en santé?

[1] Regional Spillovers in Sub-Saharan Africa, August 2018

Comments are closed.

Post Navigation