Afriquenmemoire Maîtrise de l'Économie, Modernisation des Institutions et Rigueur pour l'Essor de l'Afrique

AFRIQUE SUBSAHARIENNE : IMPORTANT RETARD DE NIVEAU DE VIE

La économique soutenue au cours de la période 2000-2016 n’a pas permis à l’ subsaharienne de combler le retard en niveau de vie par rapport à d’autres régions en développement. Plusieurs facteurs expliquent ce retard, principalement, la forte croissance démographique, les inégalités, les conflits, la mauvaise et le niveau initial du PIB par habitant.

Alors que le niveau de vie en Afrique subsaharienne dépassait celui de l’Asie émergente et en développement au début des années 1980, l’écart s’est refermé et le niveau de vie actuel en Asie est trois fois plus élevé. En Asie émergente et  en développement,  le niveau de vie est passé de 1 305 dollars en 1980 à 10 476 dollars en 2016, alors que celui des populations africaines est passé de 2 741 dollars à 3 579 dollars sur la même période.

Au début des années 80, la chute des cours des matières premières, suivie d’une hausse de l’endettement  et des programmes d’ajustement structurel ont fait reculer le niveau de vie en Afrique subsaharienne de 14 % entre 1980 et 1995. À partir de 1995, ce niveau de vie a amorcé un redressement mais il faudra attendre l’année 2005 pour retrouver le niveau de 1980.

Deux décennies perdues

Au cours de la période 1980-2000, le PIB par habitant affichait un recul annuel moyen de 0,6 % en Afrique subsaharienne contre une hausse moyenne annuelle de 5,1 % en Asie émergente et en développement, ce qui explique le rattrapage réalisé par cette dernière région. Au cours de la période 2000-2016, le niveau de vie en Afrique subsaharienne s’est amélioré mais la croissance a été insuffisante pour combler le retard.